La série du QuébecBio sur la fiabilité de la mention biologique!

La série du QuébecBio sur la fiabilité de la mention biologique!

Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur la valeur de la mention biologique.  Normal, c’est un sujet qui comporte plusieurs aspects! Le QuébecBio vous présente donc une série qui vous aidera à mieux comprendre les tenants et aboutissants de la certification biologique.

Pour mieux comprendre le processus complet de la certification biologique et des garanties qu’elle vous offre, nous vous invitons à lire les articles suivants.

Article 1: On ne badine pas avec le mot «biologique»!

Article 2: On ne badine pas avec la certification biologique!

Article 3: On ne badine pas avec le travail des certificateurs!

Article 4: On ne badine pas avec le cahier des normes biologiques!

Article 5: On ne badine pas avec la transformation alimentaire bio!

Article 6: On ne badine pas avec les produits bio en magasin!

4 Comments
  • Lise Laliberté

    9 février 2018 at 7 h 33 min Répondre

    Je mange presque tout bio depuis quelques années mais j’aimerais bien connaître la fiabilité de ces produits pour avoir entendu certains commentaires de personnes travaillant dans l’alimentation..

    • QuébecBio

      9 février 2018 at 14 h 54 min Répondre

      Les entreprises qui mettent en marché des produits biologiques doivent se conformer à un cahier des normes très rigoureux qui vise la protection de l’environnement en indiquant les substances permises et celles qui sont interdites.

      Le système de contrôle est efficace parce qu’il est à double vérification. Les certificateurs, comme Écocert et Québec vrai, mandatent plusieurs dizaines d’inspecteurs pour faire des visites dans les entreprises et s’assurer que les producteurs et transformateurs respectent bien les exigences du cahier des charges bio.

      Par la suite, une autorité publique, le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) audite le travail des certificateurs.

      Pour leur part, les détaillants ont également l’obligation de s’assurer que les produits bio présentés sur les tablettes de leurs magasins sont bel et bien certifiés et étiquetés selon les normes en vigueur. Le processus est très rigoureux, du début à la fin, et les consommateurs comme les entrepreneurs qui soupçonnent un usage frauduleux de l’appellation biologique peuvent porter plainte auprès du CARTV.

      Pour info : https://lequebecbio.com/garanties-du-bio/

  • JEAN Mathieu

    21 février 2018 at 4 h 51 min Répondre

    Bonjour
    J’aimerais savoir s’il existe des listes de matières premières (additifs, colorants,…) qui permettent de mieux lire les étiquettes quand aucun logo bio n’est apparent.
    Certains petits producteurs n’ont en effet pas le budgets et il devient alors difficile de s’y retrouver.
    Un grand merci pour votre aide.
    Jean Mathieu

Post a Comment