Quand le vin goûte les pesticides… mieux vaut passer au bio!

Quand le vin goûte les pesticides… mieux vaut passer au bio!

Personne ne souhaite avoir un goût de pesticide en bouche en goûtant ses vins favoris. Et pourtant, si l’on en croit les auteurs Gilles-Éric Séralini et Jérôme Douzelet, qui ont publié chez Actes Sud Le goût des pesticides dans le vin, cela doit arriver à bon nombre d’entre nous sans que nous en ayons vraiment connaissance. Dans une entrevue faite par Francis Reddy, dans le cadre de l’émission On n’est pas sorti de l’auberge du 17 février dernier, M. Séralini explique bien à l’animateur comment on peut en arriver à « goûter les pesticides dans le vin ».

Ainsi, 195 tests « à l’aveugle » ont été menés auprès de 71 œnologues et chefs, avec deux vins de la même année provenant de vignobles voisins, ayant le même terroir, le même sol et le même cépage. Seule différence entre les deux vins : l’un était issu d’une culture utilisant des pesticides chimiques et l’autre pas. Eh bien, à 80 %, ces spécialistes du goût ont préféré le vin sans pesticides, ce qui est tout à leur honneur!

Après vérification, il a été démontré que les bouteilles de vin provenant de culture conventionnelle contenaient des pesticides alors que celles de vin bio n’en contenaient pas ou alors de simples traces de résidus. Les mêmes experts ont ensuite accepté de goûter de l’eau contenant les mêmes doses des onze premiers pesticides trouvés dans le vin.

Surprise! Il y avait des goûts aussi désagréables que celui de « pneu brûlé » et, selon l’un d’entre eux, la senteur « d’une barbe de vieux fumeur »… Pour compléter le tout, les œnologues ont ensuite goûté à nouveau à l’aveugle. Résultats des tests : 58 % d’entre eux ont pu reconnaître la présence de certains pesticides déjà goûtés dans l’eau alors que 80 % reconnaissaient le goût d’au moins un de ces pesticides.

Selon M. Séralini, biologiste et professeur de biologie moléculaire spécialisé dans les études sur les pesticides et les OGM, les pesticides chimiques empêcheraient les enzymes qui font les arômes de se développer, d’où une perte de saveur importante. De plus, les pesticides assècheraient la bouche ainsi que le fond de la langue, créant un autre obstacle important au plein goût des saveurs.

On peut donc dire que le plaisir de goûter son vin préféré est grandement altéré par la présence de pesticides chimiques utilisés pour traiter les vignes. Par ailleurs, on peut en déduire que le vin bio aurait l’avantage de conserver l’ensemble des arômes du fruit, ce qui constitue un atout précieux pour augmenter le plaisir de la dégustation.

Pour avoir le plaisir d’écouter cette fascinante entrevue d’environ de 5 minutes, cliquez sur le lien suivant.

Source: Radio-Canada, émission On n’est pas sorti de l’auberge, 17 février 2018, entrevue Les vins qui goûtent les pesticides.

3 Comments
  • Mar Garine

    25 février 2018 at 13 h 39 min Répondre

    Il y a pas que les pesticides qui empêchent les arômes de se développer, il y a aussi l’excès de sulfites rajouté a l’embouteillage.Eux aussi sont une cause de la langue sèche et de l’amertume.

  • Odile Faucon

    5 mars 2018 at 12 h 24 min Répondre

    OU peut on trouver des vins de table, SANS PESTICIDES au QUÉBEC ? Et peut on s’en faire livrer at home ? Merci

    • QuébecBio

      5 mars 2018 at 13 h 52 min Répondre

      La meilleure façon d’avoir de l’information à ce sujet est de vous informer auprès d’un conseiller de la SAQ sur les vins agrobiologiques. On peut en trouver dans toutes les succursales, mais ce ne sont pas des vins bio québécois. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de ces trois vignerons québécois pour du vin bio d’ici:http://brome-missisquoi.ca/3-vignobles-biologiques-a-visiter/. Il y a aussi le site http://www.negondos.com/ où vous pouvez avoir de l’information sur les vins bio de ce vignoble québécois. Et si vous en connaissez vous-même, n’hésitez pas à communiquer avec eux.

Post a Comment