Patientes canneberges

Patientes canneberges

En plein cœur de notre belle province, des millions de petites baies se prélassent au soleil et poussent lentement au fil de l’été. Le fruit de ce long rituel nous fait cadeau des plus délicieuses canneberges.

L’éloge de la lenteur

Le territoire nordique et les sols acides et sablonneux de Notre-Dame-de-Lourdes sont inappropriés pour cultiver plusieurs types de plantes et d’arbres fruitiers. Mais, comme par magie, la canneberge y pousse allègrement. Il suffit de s’adapter à son rythme et de laisser le temps à la nature de bien faire les choses. Elle est d’ailleurs plutôt douée pour y parvenir  ! Résultat : des canneberges plus charnues et d’autant plus délicieuses au goût. De l’importance de les laisser pousser tout doucement.

Étonnante récolte

Détrompez-vous  ! Les canneberges ne poussent pas dans l’eau. Ce n’est qu’au moment de la récolte que les champs sont inondés pour faciliter leur cueillette. Mais n’essayez pas avec d’autres petits fruits, seule la canneberge flotte  ! Ça vaut le coup d’aller faire un tour au Centre-du-Québec pendant la saison des récoltes pour admirer ce merveilleux spectacle. Fait intéressant, l’eau utilisée pour inonder et irriguer les champs provient de l’eau de pluie et de la fonte des neiges, recueillie dans des réservoirs. De quoi réduire davantage l’empreinte écologique de la production de canneberges.

La vocation bio

L’agriculture biologique n’est pas une mince affaire. Être leader dans le domaine est un tout autre défi. «  En étant le premier producteur de canneberges au Canada à nous convertir au bio, nous partions presque de zéro  », raconte Marie-Michèle Le Moine, directrice de la division détail et ambassadrice de marque officielle de Patience Fruit & Co. Après plusieurs essais-erreurs, nous avons su innover et développer des techniques agricoles adaptées au mode de production bio. Mais, cela nécessite plus de travail et comporte plus de risques que l’agriculture conventionnelle. Il faut de la passion, de la persévérance et beaucoup de patience  », ajoute-t-elle.

Bon pour la santé  !

Il n’y a pas à dire, les canneberges biologiques du Québec ont de quoi nous rendre fiers  ! En plus de tout le travail qui se cache derrière ces petits bijoux, elles bravent des conditions agricoles imparfaites. Et au final, nous sommes les chanceux qui bénéficient de leurs nombreux atouts. Elles sont vitaminées, une source de fibres et, bien entendu, d’antioxydants. De vraies perles, quoi  ! Il n’est pas étonnant qu’elles aient si bonne réputation aux quatre coins du monde.

Dégustations exquises

Bien que les canneberges soient un incontournable du menu des Fêtes, les canneberges fraîches ou séchées ajoutent une note acidulée parfaite tant dans les plats salés que dans les desserts, et ce, à longueur d’année. Elles agrémentent chaque recette de leur vive couleur. Troquer les raisins secs par des canneberges séchées dans un couscous marocain, parsemer une plaque de choux de Bruxelles de pistaches et de canneberges séchées à cuire au four, laisser des canneberges fraîches se transformer doucement en compote pendant la cuisson d’un bon gruau réconfortant… Que de purs délices bien de chez nous  !

Le saviez-vous  ?

Le Bio d’ici regroupe les producteurs, les transformateurs et les détaillants d’aliments biologiques cultivés ou préparés au Québec. Une belle façon d’encourager l’économie locale, tout en veillant à notre santé et à celle de la planète. Le Bio d’ici, ça vaut le coût  !

Source : La Presse+