Manger du bio d’ici, est-ce que ça vaut vraiment le coup?

Magasin

Manger du bio d’ici, est-ce que ça vaut vraiment le coup?

Plusieurs personnes se posent encore cette question : « Est-ce que ça vaut vraiment le coup de manger bio? Est-ce que faire l’effort financier supplémentaire pour accéder à une alimentation bio d’ici, ça vaut vraiment le coût? »

La plus-value environnementale comprise dans le coût des aliments bio est certes la plus reconnue à l’échelle internationale. En utilisant des bonnes pratiques culturales et des façons de faire qui assurent le respect et la protection de l’environnement, les artisans du biologique évitent de refiler aux générations futures des coûts importants liés à la dégradation de l’environnement.

La plus-value liée à la santé prend également de plus en plus d’importance. Pas d’utilisation d’engrais chimiques, de pesticides chimiques de synthèse, d’hormones de croissance, d’OGM et d’agents de conservation pour diminuer radicalement l’exposition à différentes sources de contaminants!Encore là, l’achat de produits bio constitue une attitude de consommation préventive et responsable qui permet d’éviter bien des ennuis de santé et de diminuer collectivement les coûts de santé.

De plus, consommer du bio d’ici, c’est participer à un mouvement communautaire pour stimuler la création et le maintien d’emplois de chez nous, tout en favorisant l’achat de produits de saison, souvent meilleurs pour la santé et même pour le porte-monnaie. En prime, acheter du bio d’ici ajoute aux bienfaits environnementaux en réduisant l’émission de gaz à effet de serre liés au transport.

Si on ajoute comme plus-value supplémentaire le souci du bien-être animal, on vient encore d’augmenter la plus-value du bio! Qui d’entre nous n’est pas sensible à l’importance de bien traiter les animaux sur la ferme, de leur offrir la meilleure alimentation et des espaces adéquats pour leur bien-être?

En somme, manger bio d’ici, oui, ça vaut le coût! Pour moi et pour ma communauté.

La blogueuse Mara Hanna-Desjardins traite plus en détail dans son article des bienfaits du bio et, plus particulièrement, du bio d’ici. Lisez-le et partagez avec nous vos raisons d’acheter et de manger des aliments bio locaux.

Source : Blond Story, Manger bio, est-ce que ça vaut le coût?, 23 mai 2017.

 

 

 

7 Commentaires
  • odile Faucon

    28 août 2017 at 12 h 12 min Répondre

    Quelle différence entre Le sirop d’érable BIO et le nature ? N’est ce pas juste un coup de PUB ?
    Sirop d’érable avec Sucre ou GLUCOSE ajouté…LÀ oui OK! Mais comment reconnaitre du Sirop BIO ? Merci de me répondre…. odile

  • Lucie Leclerc

    29 août 2017 at 4 h 16 min Répondre

    Où puis je près de chez moi me procurer ces aliments bio de saison, J habite au lac beauport
    Merci Lucie

  • Baokim pham

    6 novembre 2017 at 15 h 04 min Répondre

    Oui oui et encore oui pour le Bio québécois 👍👍👍
    Du bio qui a pollué des centaines dire des milliers de kilomètres en arrivant par avion, train ou camion NON merci. Sans compter le suremballage qui ne peut aller dans le bac de recyclage.

  • Michel Gamache

    21 novembre 2017 at 0 h 02 min Répondre

    Je suis abonné à un panier bio depuis quelques années. Ma conclusion est qu’il faut favoriser le local et non le bio. Les légumes que je reçois sont plus des légumes moches que des légumes de qualité mais de provenance locale: ils sont petits, déformés et ne se conservent pas bien. Un légume ou un fruit BIO qui s’est mal développé n’est pas meilleur pour la santé

    • Sylvie Petitpas

      21 novembre 2017 at 8 h 20 min Répondre

      Lequebecbio fait la promotion du bio d’ici, le bio local. Comme vous le savez, ce qui distingue les produits bio locaux des produits locaux non bio, c’est surtout le type d’intrants utilisés dans le mode de production. En production bio, par exemple, l’utilisation des pesticides et des herbicides chimiques de synthèse n’est pas permise. La certification biologique garantit le processus de production et non l’apparence et la fraîcheur des aliments, ce qui relève ensuite davantage des réseaux de distribution. IL s’agit simplement de bien choisir sa source d’approvisionnement pour obtenir satisfaction. Par ailleurs, il importe de rappeler que le mode de production biologique se base surtout sur des valeurs environnementales et a pour but de réduire l’empreinte environnementale, ce qui est l’un des principaux avantages du bio de proximité.

Poster un commentaire