Inéwa

4783, boul. Couture

Montréal (Québec) H1R 3H7

http://www.inewa.com

Inéwa, des pains adaptés à vos besoins

 

Née sur la rue Mont-Royal à Montréal, en 1994, la boulangerie alternative Inéwa était, à l’origine, une boulangerie artisanale de quartier. Toujours à Montréal, elle est maintenant située sur le boulevard Couture et a élargi son réseau de distribution dans tout l’Est du pays, avec la participation du groupe Horizon Nature.

 

« La boulangerie Inéwa offre une gamme de produits qui se révéleront un plus pour votre santé tout en demeurant savoureux. C’est un choix judicieux pour les consommateurs qui cherchent des petits déjeuners santé pour soutenir leur journée ou encore des collations riches en fibres. Les pains Inéwa sont faits de grains anciens et de levain ; or cette combinaison facilite grandement la digestibilité et ainsi leur assimilation par l’organisme  », explique Romain Gagnon, ingénieur, vice-président recherche et développement de l’entreprise.

Trouver un point de vente

Nos produits

patience-n-co-produits-2
patience-n-co-produits-3
patience-n-co-produits-5
patience-n-co-produits-6
patience-n-co-produits-4
bleuets-bio-patiencenco
patience-terre-epices-denies

Recettes

  • BLT triple bacon

    BLT triple bacon

    Un BLT dans une gauffre ? Sortez de l'ordinaire et essayez notre recette.

  • Les boulettes sont tendances

    Les boulettes sont tendances

    Avec notre recette de boulettes de porc haché extra-maigre vous épaterez vos invités. Consultez la recette.

  • Voir plus de recettes ?

    Voir plus de recettes ?

    Visitez notre site web pour voir plus de recette

ENVIE D’ESSAYER NOTRE RECETTE ? PROFITER D’UN RABAIS!

Des solutions boulangères pour tous

Inéwa offre des solutions boulangères à la portée des consommateurs qui ont des besoins particuliers en matière de santé. Notamment, l’entreprise offre différentes alternatives au blé moderne. « Avant les mutations génétiques provoquées par l’homme au XXe siècle pour améliorer les rendements du blé et faciliter sa culture, le blé ne posait pas de problème de digestion», affirme M. Romain Gagnon, vice-président de l’entreprise.

 

L’entreprise est particulièrement fière de sa gamme de pains faibles en gluten (1% ou moins) qui conviennent tout particulièrement aux personnes intolérantes à cette fraction de protéine insoluble du grain mais non diagnostiquée cœliaque pour autant. Inéwa développe d’ailleurs une certification «faible en gluten» pour répondre à ce besoin réel d’une partie de la population dont l’incidence est beaucoup plus fréquente que la maladie cœliaque elle-même. Évidemment l’entreprise offre également un pain sans-gluten pour ceux qui n’ont pas le choix mais, au moins, il est biologique, source de fibres et surtout… mangeable.

 

Inéwa offre aussi un pain avec la plus haute teneur en protéines au pays, soit l’équivalent du steak haché et ce, sans soya ni ses inconvénients liés à la phytoestrogène. Cette solution est notamment prisée par les personnes végétariennes désireuses d’augmenter l’apport protéique de leurs repas, en particulier celui du matin ou encore les athlètes qui cherchent à augmenter leur masse musculaire. De plus, l’entreprise a mis au point un pain super riche en fibres mais malgré tout, moelleux et savoureux, et donc apprécié par les adolescents qui peuvent ainsi manger leur sandwich à leur goût tout en compensant leurs carences en fibres dues à la restauration rapide. «Les nutritionnistes et les naturopathes ont bien compris la démarche de l’entreprise et aujourd’hui, ils recommandent les pains Inéwa », poursuit M. Gagnon.

Une garantie biologique de la terre à la table

 

Le mode de production des élevages est certifié biologique par l’organisme indépendant Ecocert Canada. De plus, les viandes fraîches, ainsi que les aliments transformés, comme le jambon, les saucisses et le bacon, sont certifiés, selon le cas, par Ecocert ou Quality Assurance International (QAI), des organismes indépendants et spécialisés dans la certification des produits alimentaires. Les consommateurs ont ainsi la garantie que les viandes duBreton sont biologiques, de la terre à la table.

 

Les normes de certification sont rigoureuses et exigent, entre autres, que les animaux soient nourris avec des grains biologiques, sans OGM, et que les produits transformés ne contiennent aucun agent de conservation synthétique.

Accessibilité à une diversité de produits

L’entreprise duBreton facilite la vie aux consommateurs, en leur offrant une grande diversité de coupes de viandes fraîches et de produits transformés. Avec un vaste réseau de distribution, l’entreprise garantit aux amateurs de porc un accès à des produits de haute qualité dans un grand nombre de supermarchés du Québec.

Priorité à l’éthique animale

« Nous nous assurons que, de la ferme à l’usine, les plus hautes exigences en matière d’éthique animale soient respectées et que le bien-être des animaux corresponde aux plus hauts standards de la production animale. D’un programme à l’autre, parce que l’entreprise bénéficie de plusieurs certifications, c’est toujours le critère le plus élevé qui est appliqué. L’entreprise répond aux attentes des consommateurs en leur offrant des viandes de très grandes qualités, d’une saveur exceptionnelle et répondant à une éthique de production rigoureuse », ajoute Claire Michaud.

Un plus pour l’économie locale

En achetant les produits duBreton, les consommateurs favorisent indéniablement une production locale. «Les revenus offerts aux producteurs sont basés sur les coûts de production et sont donc indépendants des aléas du marché, ce qui nous distingue de l’industrie alimentaire qui offre des produits de masse. Cette formule nous semble plus équitable pour l’ensemble des intervenants, » précise Mme Michaud.

 

DuBreton investit aussi dans l’avenir du bio. L’entreprise a pris l’engagement d’investir 30M$, d’ici 2018, pour faciliter la période de transition des fermes porcines qui souhaitent passer du mode de production traditionnel au mode Certified Humane® Raised and Handled et biologique. «En effet, il faut quelques années pour assurer toutes les transformations et répondre aux exigences de la certification biologique. Il est donc important de planifier la conversion des entreprises, car la demande est bel et bien là, » affirme Mme Michaud.