Le secteur biologique contribue significativement à l’essor de l’économie québécoise, d’une façon écoresponsable qui vise à augmenter la qualité de vie de la collectivité.

null

LE BIO D'ICI: ON EN PRODUIT, ON EN ACHÈTE, ON EN CONSOMME!

null

ON EN PRODUIT !

Le Québec peut compter sur une forte croissance de sa production alimentaire bio pour offrir aux consommateurs une diversité d’aliments  biologiques bien de chez-nous.

 

Les employés de plus de 2 000 entreprises québécoises travaillent chaque jour pour produire, transformer, distribuer et mettre en marché tous ces produits sains et savoureux.

Fait remarquable :

Le nombre de produits bio québécois a fait un bond important, passant de 4 000 en 2010 à près de 10 000 en 2018, ce qui représente une hausse moyenne d’environ 20 % par année. Ces aliments ont une valeur ajoutée reconnue, liée au mode même de production qui est basé sur des normes environnementales obligatoires.

null
null

10 000

produits québécois

null

2 025

entreprises

null

PLUS DE 10%

de croissance annuelle des marchés

ON EN ACHÈTE!

Les Québécois veulent des produits bio! En moyenne depuis 10 ans, 10 % de nouveaux consommateurs font le choix du bio et 40 % d’entre eux comptent augmenter leur volume d’achat de ce type de produits.

 

Dans un contexte où la dégradation de  l’environnement devient un enjeu incontournable , les aliments bio d’ici ont tout naturellement la cote.

 

Les bienfaits découlant d’un mode de production basé sur la protection de l’environnement ainsi que d’un approvisionnement de proximité permettant la réduction de gaz à effet de serre sont reconnus.

 

Sur le plan de la prévention en santé, comme les normes bio interdisent l’utilisation de plusieurs substances chimiques de synthèse, les produits certifiés bio sont reconnus comme étant sains et sont de plus en plus prisés par les consommateurs.

Les sondages le confirment, les consommateurs de produits bio souhaitent acheter du bio d’ici. Fort heureusement, ils peuvent désormais en trouver dans 125 magasins spécialisés dans la vente de ce type de produits.

 

Situés dans la majorité des régions du Québec, ces magasins s’approvisionnent de plus en plus auprès de fournisseurs locaux. Par ailleurs, les grandes chaînes d’alimentation font, elles aussi, une meilleure place aux produits bio, ce qui contribue à augmenter l’accès au bio d’ici.

 

Les consommateurs peuvent également avoir un accès direct à l’offre bio des producteurs agricoles québécois, avec le réseau des fermiers de famille, les marchés publics et les ventes à la ferme.

 

La diminution du nombre d’intermédiaires permet aux consommateurs de bénéficier de meilleurs prix.

null
null

10%

de nouveaux
consommateurs par année

null

40%

des consommateurs veulent
augmenter leurs achats

null

125

magasins spécialisés

ON EN CONSOMME!

Les Québécois consomment des produits bio! Un sondage mené en 2017 le confirme:  plus de 50 % des Québécois consommeraient occasionnellement ce type de produits. Fait intéressant: 60 % d’entre eux le feraient  chaque semaine.

Le même sondage démontre également un taux de fidélisation élevé de la part des consommateurs envers les produits bio, ce qui fait dire que :

«les essayer,
c’est les adopter!»

De plus en plus, on consomme des aliments bio d’ici dans les cinq grandes catégories suivantes :

C’est encore la catégorie «chouchou» des Québécois qui constitue souvent la porte d’entrée à la consommation d’aliments bio.

 

Le secteur maraîcher est très dynamique, avec un grand nombre d’entreprises de différentes tailles qui contribuent à la diversification et à l’augmentation de l’offre de produits d’ici.

 

Le Québec se démarque également dans les petits fruits en tant que premier producteur mondial des produits issus de la canneberge et du bleuet biologiques.

Le Québec peut compter sur des fermes de toutes les tailles qui offrent une grande variété de viandes bio.

 

Les produits bio de boeuf, veau, porc, poulet, lapin et canard se retrouvent ainsi dans les comptoirs de nos magasins, au grand plaisir des consommateurs.

 

La présence de plusieurs petites fermes spécialisées dans les régions du Québec contribue à la valorisation et à l’occupation du territoire agricole.

 

 

 

Dans le secteur des grains bio, la présence d’entreprises de production et de de transformation innovantes de calibre international génère la création d’emplois spécialisés.

 

Les farines biologiques gagnent en popularité et de nombreux boulangers de quartier les ont d’ailleurs déjà adoptées, obtenant ainsi une plus-value pour leurs produits.

Le secteur laitier québécois se démarque avec la présence de 110 fermes laitières qui produisent 40 % des volumes du lait biologique canadien.

 

Les transformateurs peuvent ainsi continuer d’élargir l’offre de fromages, de beurres et de yogourts bio québécois qui prennent davantage de place sur les tablettes de nos magasins.

Le Québec compte déjà plusieurs centaines d’érablières dont les produits sont certifiés biologiques et se retrouve  ainsi au premier rang mondial dans ce domaine.

 

Le fait que les entreprises acéricoles soient bien réparties sur le territoire québécois donne un accès plus facile à une grande variété de produits de l’érable aux consommateurs d’ici et d’ailleurs qui en sont friands.

ARTICLES LIÉS

null