L’agriculture bio: une voie de solution pour l’environnement!

L’agriculture bio: une voie de solution pour l’environnement!

Les Suisses l’ont bien compris : les pesticides de synthèse causent des dommages importants à l’environnement et nuisent à la qualité des aliments ! Un sondage réalisé dans ce pays indique une prise de conscience grandissante envers les problèmes causés par les pesticides à la fois sur l’environnement, notre bien commun le plus précieux sur le plan collectif et, par ricochet, sur la santé des individus. Ce sondage a de quoi réjouir la communauté bio suisse, puisqu’il démontre un penchant favorable vers l’agriculture biologique comme solution au problème des pesticides dans l’environnement.

Au Québec, même son de cloche en faveur du bio. Il faut dire que le cahier des charges auquel doivent se soumettre les agriculteurs biologiques est très strict à l’égard des pesticides de synthèse : on interdit purement et simplement leur  utilisation. De plus, des vérifications faites par un organisme indépendant donnent une bonne garantie aux consommateurs à cet égard. L’encadrement réglementaire public en vigueur assure les consommateurs québécois que l’achat de produits biologiques leur offre la meilleure option lorsqu’il s’agit de diminuer l’exposition aux pesticides dans leur alimentation.

Par ailleurs, un sondage, mené en 2017 auprès de 732 personnes par la Filière biologique du Québec, indique que 95 % des répondants sont d’avis que le gouvernement devrait soutenir davantage le secteur des aliments biologiques, alors que, pour sa part, le sondage suisse révèle que près de la moitié des répondants souhaitent que les subventions de l’État soient limitées uniquement à l’agriculture biologique.

Chaque fois que vous consommez des aliments bio d’ici, vous votez en faveur d’un meilleur environnement pour vous, vos enfants et votre communauté et vous faites la démonstration, une fois de plus, que le bio d’ici, ça vaut le coût !

Pour plus de détails sur le sondage suisse, cliquez sur le lien ci-dessous.

 

Source : 24 heures, Les Suisses veulent limiter les pesticides, lundi 5 juin 2017.

Pas de commentaires

Poster un commentaire