Rachelle Béry privilégie l’offre bio locale!

Dans un contexte où les valeurs environnementales prennent une place d’importance dans le cœur des consommateurs, la bannière Rachelle Béry a choisi de maximiser encore davantage son offre de légumes bio locaux en saison, avec une formule de plus en plus personnalisée.

Des jumelages à saveur locale et environnementale

Comme le souligne Mme Geneviève Dugré, directrice exploitation de détail chez Rachelle Béry, « les magasins de la bannière ont toujours eu des produits bio locaux, mais la nouveauté consiste à mettre en place un projet novateur consistant à jumeler 6 fermes bio québécoises avec 10 magasins Rachelle Béry pour offrir des légumes 100 % bio en saison ».

Ainsi, chacune des fermes ciblées par ce projet va établir sa liste de légumes bio avec les moments de récolte prévus, de telle sorte que chaque magasin puisse faire sa commande en conséquence, une fois par semaine. Ce type de jumelage privilégie donc les circuits courts de distribution, au bénéfice de tous.

Ce projet est rendu possible grâce à une collaboration établie sur la base de valeurs partagées par Rachelle Béry et un groupe d’agriculteurs québécois qui produisent et mettent en marché des aliments certifiés biologiques. Il comporte plusieurs avantages, dont celui très important de réduire l’empreinte environnementale de nos achats de ce type d’aliments.

Personnaliser les achats

Les magasins Rachelle Béry engagés dans le projet vont mettre en valeur les aliments bio d’ici en indiquant leur provenance et le nom de la ferme productrice, ce qui répond à un souhait souvent exprimé par les consommateurs.

Non seulement un tel projet comporte-t-il des bienfaits pour les producteurs qui peuvent ainsi avoir des relations privilégiées avec des détaillants, mais, de leur côté, les consommateurs ont le bonheur de découvrir la ferme qui produit ces bons légumes bio.

De juin à septembre 2019, l’offre sera variée, en fonction des récoltes de la saison. Légumes racines, bette à carde, chou kale, petites fèves, oignons verts, tomates cerises et autres légumes bio bien d’ici sauront prendre leur place dans les paniers d’épicerie et ravir autant par leur fraîcheur que par leur goût.

Un engagement social

Du champ à la table, ce projet vise donc à créer une relation qui met en valeur tant la provenance que la certification biologique des produits. Écologie, santé et économie locale sont les valeurs mises de l’avant et constituant les fondements d’une initiative à haute valeur ajoutée pour les individus et la communauté.

Pour Rachelle Béry, le choix d’un approvisionnement bio de proximité est certes une priorité, mais cela comporte tout de même de nombreux défis, dont le plus important concerne une offre parfois limitée. C’est pourquoi le projet-pilote de jumelage va permettre à la bannière de vérifier l’efficacité du circuit-court producteur-détaillant pour répondre aux besoins de la clientèle, tout en s’inscrivant encore plus dans un mouvement social et environnemental.

L’objectif du projet à long terme est d’étendre la formule à l’ensemble des magasins et d’augmenter le nombre de jumelages par saison. L’épicerie de quartier proche de sa clientèle n’est pas qu’une image de marque pour Rachelle Béry, mais une façon concrète de vivre au quotidien.