maman fillette lait bio

Les produits laitiers bio d’ici, ça vaut le coût!

Les produits laitiers biologiques ont de plus en plus la faveur des Québécois. Avec un taux de croissance de 10 % de la demande par année, on peut dire, sans risque de se tromper, que le lait, le yogourt et le fromage bio ont la cote au Québec.

La variété, la qualité et le bon goût des produits laitiers bio d’ici contribuent sûrement à cet engouement. Ainsi, la reconnaissance de nos fromages biologiques à l’échelle canadienne et internationale par l’obtention de prix prestigieux leur a donné la notoriété nécessaire pour percer les marchés. De plus en plus, les fromages québécois se taillent une place de choix dans le cœur des consommateurs. Par ailleurs, on observe une popularité grandissante du lait biologique du Québec et de ses produits dérivés, qui se retrouvent plus régulièrement dans le panier d’épicerie des Québécois.

L’attrait envers les produits laitiers bio est tel qu’il a mené une vingtaine d’entreprises laitières à entreprendre une conversion vers le bio, afin de satisfaire les consommateurs qui souhaitent acheter des produits bio d’ici et favoriser ainsi l’économie locale. Ces entreprises vont venir grossir les rangs des 110 entreprises qui détiennent déjà une certification biologique. De plus, le Syndicat des producteurs de lait biologique du Québec vise à doubler la production d’ici 2022, afin de mieux répondre aux besoins des consommateurs.

Un signe des temps : le travail supplémentaire qu’exige la production laitière bio est maintenant bien pris en compte par une prime offerte à la production, qui sert également à reconnaître la plus-value de ces produits sur les marchés.

Il va sans dire que les préoccupations à l’égard de la santé, de l’environnement et du bien-être animal militent en faveur de l’achat des produits laitiers bio d’ici. En effet, la production laitière bio utilise du foin et des moulées bio pour les vaches, donne aux animaux un accès au pâturage en été et une liberté de mouvement plus grande en hiver. Et, comme vous le savez déjà, le bio n’utilise pas de pesticides, d’herbicides et d’engrais chimiques dans les champs, ce qui contribue à la protection des sols et de l’eau.

D’ores et déjà, on peut donc prédire un avenir intéressant aux entreprises laitières qui décideront de s’inscrire dans la mouvance de consommation biologique qui n’est plus une mode, mais qui s’inscrit bel et bien dans un mode de vie sain et écologique.

Et vous, croyez-vous que les produits laitiers biologiques d’ici, ça vaut le coût?

Source : L’actualité, Qui veut produire du lait bio ?, Guillaume Roy, le 8 mai 2017

Crédit photo : iStockPhoto